correction du pH de la piscine
L'analyse de l'eau de ma piscine
20/01/2022

Comment réaliser l’analyse d’eau de votre piscine ?

Sommaire

Tout comme la filtration et le traitement, l’analyse de votre piscine fait partie des principales tâches d’entretien pour une piscine hors-sol. Sans elle, il est impossible de maintenir l’eau à l’équilibre, ce qui entraînera à coup sûr des troubles de l’eau. Mais difficile de s’y retrouver lorsque l’on vient d’acquérir une piscine. C’est pourquoi Ma Piscine et Moi vous explique aujourd’hui tout ce qu’il faut savoir sur l’analyse d’eau. Éléments à analyser, produits à utiliser et les étapes à respecter, en lisant cet article, vous deviendrez un expert de l’analyse d’eau.

Les différents paramètres à vérifier pour votre test d’eau de piscine

L’eau de votre piscine est une substance chimique qui réagit aux différents éléments auxquelles elle est confrontée.

Ainsi, dès qu’un élément extérieur entre en contact avec votre eau, les différents paramètres qui la composent vont subir des variations. Pour assurer l’équilibre de l’eau, il est donc essentiel de procéder à des analyses régulières. Il existe 2 raisons pour lesquelles vous devez conserver une eau de qualité. Tout d’abord, une piscine hors-sol déséquilibrée entraîne l’apparition de troubles de l’eau. Si l’eau de votre bassin devient verte, alors le plaisir de la baignade sera considérablement réduit. Autre conséquence, la circulation de cette dernière dans les équipements risque de fortement dégrader votre matériel.

L’analyse de l’eau consiste à contrôler les différents paramètres qui influencent sa qualité afin de définir un état global. En fonction du produit d’analyse utilisé, les paramètres pourront être testés un à un ou simultanément.

Voici les principaux critères que vous devez surveiller lorsque vous contrôlez l’état de votre eau :

  • Le pH de l’eau (potentiel hydrogène) : Celui-ci désigne la concentration en ion hydrogène. La valeur idéale du pH doit se situer entre 7.2 et 7.8 en fonction du désinfectant utilisé. Une eau avec un pH en dessous de 7 sera considérée comme trop acide et pourra provoquer des irritations pour les baigneurs. Votre équipement en subira également les conséquences, à l’image du liner de piscine qui va se décolorer  progressivement.
  • L’alcalinité de l’eau : Aussi appelée TAC (Titre alcalimétrique complet), elle désigne le pouvoir tampon de l’eau. En d’autres termes, elle désigne la capacité de l’eau à absorber les variations de pH. Idéalement, la valeur du TAC d’une piscine doit se situer entre 100 et 200 ppm. Avec une alcalinité trop faible, votre pH va devenir complètement instable.
  • La dureté de l’eau : Souvent représentée par le TH (Titre hydrotimétrique), elle désigne la concentration de l’eau en carbonate de magnésium et de calcium. La teneur en calcaire pour une eau de piscine doit se situer entre 150 et 250 ppm, soit entre 15 et 25°f selon votre méthode de test. Une eau trop douce risque de ronger progressivement le liner tandis qu’une eau trop dure entraînera l’apparition de dépôts de tartre. Le tartre est l’une des principales causes d’apparition de tâches sur le liner.  
  • Le taux de désinfectant : Celui-ci désigne la concentration de désinfectant dans votre eau. La valeur idéale de ce dernier varie en fonction du produit de traitement (chlore, brome, oxygène actif, sel) que vous utilisez. Un manque de désinfectant va favoriser la prolifération des bactéries.
  • Le stabilisant : Servant à prolonger la durée de vie du chlore, sa valeur idéale doit être comprise entre 30 et 50 g/m³. La particularité du stabilisant est qu’il ne disparaît jamais de la piscine hormis en cas de vidange. Un excès de stabilisant peut entraîner la neutralisation du chlore, ce qui est assez paradoxal. Cette neutralisation peut avoir pour conséquence des troubles de l’eau.

Les produits d’analyse pour le contrôle de l’eau de votre piscine

Les différentes méthodes de contrôle se déclinent en 2 parties : les méthodes manuelles et les méthodes électroniques. Ces dernières s’adressent à des budgets et des besoins différents. Pour vous éclairer, voici les caractéristiques de chaque méthode.  

La bandelette pour piscine

Les bandelettes de test pour piscine doivent être plongées dans l’eau. Celles-ci contiennent une ou plusieurs zones réactives qui, une fois au contact de l’eau, vont indiquer une couleur. Vous devrez ensuite comparer la couleur obtenue avec celle indiquée sur le flacon pour connaître la concentration des différents composants. Simple d’utilisation, la languette de piscine permet d’obtenir un résultat fiable en très peu de temps. Cependant, sachez que les languettes de piscine possèdent une date de péremption. Veillez à ne pas utiliser de bandelettes périmées au risque de voir les résultats de votre analyse faussés.

Le testeur de piscine électronique

Les testeurs de piscine électroniques comportent un embout à électrode et fonctionnent à l’aide de piles. Ces derniers permettent de mesurer le pH en affichant le résultat obtenu sur un écran digital. Pour ce faire, il vous suffit de plonger l’embout dans l’eau du bassin quelques secondes pour obtenir le résultat. Il sera ensuite nécessaire de rincer l’embout avec de l’eau distillée pour ne pas fausser la prochaine analyse.

Si votre piscine est équipée d’un dispositif de traitement automatique, sachez qu’il existe également des testeurs électroniques dédiés à l’analyse de la salinité.

Le kit d’analyse d’eau de piscine

La trousse d’analyse d’eau de piscine existe sous plusieurs formes mais le principe reste le même. Celle-ci contient des pastilles ou un liquide réactif dont la couleur varie en fonction de la composition de l’eau. Cet outil d’analyse est fiable mais ne permet souvent pas de mesurer plusieurs paramètres à la fois.

Le principe de ce dernier est simple. Il vous suffit de prélever un échantillon d’eau de votre piscine à l’aide de la tablette de mesure puis d’y ajouter quelques gouttes ou une pastille de réactif. Une fois la tablette refermée, vous devrez l’agiter quelques secondes pour mélanger le réactif avec l’eau. Une fois le mélange devenu homogène, vous pourrez comparer la teinte avec les couleurs de référence indiquées sur l’emballage.   

L’analyseur connecté

Depuis quelques années, la domotique s’invite au sein de votre piscine sous la forme d’analyseurs connectés. Ces derniers sont surement les outils d’analyse les plus aboutis en la matière. Équipés de sondes immergées, les analyseurs sont capables d’analyser en temps réel plusieurs paramètres comme le pH de l’eau, le taux de désinfectant ou encore la température de l’eau.

Ces derniers permettent un visionnage des résultats sur votre smartphone. Ainsi, vous pouvez avoir accès à tout moment à l’état de votre eau de piscine où que vous soyez. En revanche, ces dispositifs sont souvent les plus chers du fait de leur complexité.

Les étapes à respecter pour tester l’eau de sa piscine

Qu’importe le produit d’entretien et la méthode d’analyse utilisée, le principe reste toujours le même. En effet, une analyse d’eau comporte toujours 3 étapes qu’il convient de respecter. Voici un récapitulatif de ces dernières :

  1. L’échantillonnage, qui consiste à prélever un petite quantité d’eau à 30 - 40 cm en dessous de la ligne d’eau. L’eau en surface est plus chaude et sa composition n’est pas exactement la même que sous la ligne d’eau.
  2. L’analyse en elle-même, avec un produit qui permet de mesurer les paramètres de votre choix.
  3. L’interprétation des résultats une fois l’analyse terminée

Les valeurs idéales pour respecter l’équilibre de l’eau

Comme nous l’évoquions précédemment, il n’existe pas de valeur parfaite pour tous les critères. En effet, elles dépendent principalement du désinfectant utilisé au sein du bassin. Pour vous faciliter la tâche, voici un tableau récapitulatif avec les différents résultats à obtenir.

Produit(s) de désinfection

pH de l’eau idéal

Taux de désinfectant

Chlore

7 – 7.4

Entre 1 et 3 mg/L

Brome

7.4 – 7.8

Entre 2 et 4 mg/L

Oxygène actif

7 – 7.6

Ne pas dépasser 10 mg/L

Sel

7 – 7.4

Entre 2.5 et 5 g/L

 

À partir de ce tableau, on remarque que le traitement à l’oxygène actif permet un taux de désinfectant jusqu’à 10 mg/L. Autrement, vous devrez respecter un intervalle bien précis en ce qui concerne le taux de désinfectant. Cela s’explique par le fait que l’oxygène actif ne possède pas de pouvoir rémanent.

Pour conclure, le fait d’analyser l’eau de sa piscine hors-sol ne se fait pas au hasard. La mesure doit être effectuée avec précision afin de pouvoir disposer de résultats fiables. Au niveau des produits de mesure, vous aurez la possibilité d’utiliser des bandelettes, des pastilles ou des liquides réactifs ou encore un testeur électronique. Pour finir, des gestes simples permettent de conserver l’équilibre de votre eau. Afin d’éviter une pollution inutile de celle-ci, vous pouvez très bien couvrir votre piscine à la nuit tombée.

A lire aussi :
Entretien de ma piscine
Analyse de l'eau

Ces articles devraient vous interesser !