Analyse de l'eau
L'analyse de l'eau de ma piscine
10/11/2021

L’alcalinité de l’eau de piscine

Sommaire

Aussi appelé TAC (Titre Alcalimétrique Complet), l’alcalinité de l’eau d’une piscine est l’un des trois paramètres essentiels pour assurer l’équilibre de l’eau. En tant que propriétaire ou futur acquéreur d’une piscine, vous avez sûrement déjà dû apercevoir ce terme. Mais que signifie-t-il ? Quel est son rôle ? Comment le contrôler ? Ma Piscine et Moi livre toutes les réponses à ces questions dans cet article.

Qu’est-ce que l’alcalinité de l’eau d’une piscine ?

L’alcalinité de l’eau d’une piscine ou TAC piscine désigne la concentration de votre eau en ions carbonates et bicarbonates. L’alcalinité représente le pouvoir tampon de l’eau et influe directement sur sa stabilité.

Ce paramètre permet de stabiliser le pH d’une piscine et d’éviter de trop fortes variations. Ainsi, si l’alcalinité de votre piscine est trop basse, le pH peut devenir incontrôlable. À l’inverse, si l’alcalinité de votre piscine est trop élevée, le pH aura du mal à descendre.

Le TAC de votre eau devra se situer entre 150 et 200 ppm (15 à 20°f) pour éviter les fluctuations de pH. C’est pourquoi ce dernier doit être contrôlé avant le pH pour vérifier sa stabilité. Contrôler le TAC d’une piscine permettra d’assurer la bonne efficacité de vos produits de traitement.

Comment mesurer l’alcalinité de l’eau ?

Vous pouvez mesurer l’alcalinité de votre eau grâce à des bandelettes test ou un testeur numérique. Ces tests fonctionnent sur le même principe que les testeurs de pH. Il est d’ailleurs possible de trouver des testeurs pour contrôler à la fois l’alcalinité, le pH et la dureté de l’eau.

Comme le TAC de la piscine va directement influencer la stabilité du pH, il est judicieux de le contrôler au préalable ou en même temps. De plus, contrôler le taux du pH en omettant l’alcalinité n’est pas recommandé. En effet, ne pas savoir si le pH est instable ou non peut vous réserver de mauvaises surprises quant à la qualité de votre eau. Avec un pH déséquilibré, l’eau de votre piscine peut rapidement devenir verte, ce qui occasionnera beaucoup de gênes. Ce désagrément bride considérablement le plaisir de la baignade. C’est pourquoi il est important d’analyser l’eau de sa piscine au moins 2 fois par semaine pour prévenir facilement ce problème.

Comment corriger le TAC de ma piscine ?

Comme nous l’avons vu précédemment, l’eau de la piscine doit être suffisamment alcaline pour éviter au pH de devenir instable. Dans la plupart des cas, le TAC de votre piscine sera trop faible et vous devrez le remonter. En général, il est très rare de posséder une eau de piscine trop alcaline.

Pour augmenter le TAC de votre bassin, il existe des produits spéciaux à base de bicarbonate de sodium. Souvent appelés « augmentateur d’alcalinité », ces produits correcteurs se présentent sous forme de poudre dispersible.

Pour réduire le TAC de votre piscine, il n’existe aucun produit en particulier. En effet, le TAC ne peut que baisser au cours du temps. Certains produits très acides à l’instar de l’acide chlorhydrique peuvent servir à faire baisser le pH et par conséquent le TAC s’ils sont versés violemment dans le bassin. Mais leur usage n’est pas recommandé au sein d’une piscine. Si votre TAC est vraiment trop élevé, il vous suffit de brasser l’eau de votre bassin pour libérer le gaz carbonique. Ce faisant, votre TAC diminuera naturellement.

Mis à part cela, le phénomène de dégazage est plus important lorsque l’on utilise une cascade ou une pompe de nage à contre-courant. Ce phénomène explique pourquoi l’eau d’une piscine à tendance à se troubler lors des périodes de fortes chaleurs. Pensez donc à contrôler tous ces éléments afin de conserver une eau claire et limpide tout au long de la saison.

Si malgré tous ces conseils, vous vous sentez perdus, n’hésitez pas à demander conseil à un spécialiste. Ce dernier pourra vous indiquer la marche à suivre.

 

A lire aussi :
Piscine hors-sol
Entretien de ma piscine
Analyse de l'eau

Ces articles devraient vous interesser !