Mesure du pH d'une piscine
L'analyse de l'eau de ma piscine
10/11/2021

Le pH de votre piscine : tout ce que vous devez savoir

Sommaire

Impactant fortement la qualité de l’eau de votre piscine hors-sol, le mot pH est connu de tous les propriétaires de piscines, sans toutefois savoir réellement ce qu’il signifie. Étant donné son importance capitale au niveau de votre bassin, Ma Piscine & Moi a rédigé pour vous un guide entièrement dédié au pH afin qu’il ne possède plus aucun secret pour vous.

Qu’est ce que le pH de l’eau ?

Avant d’aborder ses différentes caractéristiques, il est important de savoir ce que veut dire pH. Cette unité de mesure signifie potentiel hydrogène, il s’agit de ce que l’on appelle communément l’acidité de l’eau. Ce potentiel représente la concentration de l’eau en ions hydrogènes d’où son nom. Enfin, le pH de l’eau d’une piscine est compris entre 0 et 14.

Ainsi la valeur du pH permet d’établir le statut de votre eau. En effet, si le pH de votre eau est compris entre 0 et 7, cela veut dire que votre eau de piscine est acide tandis qu’entre 7 et 14, votre eau est basique ou alcaline. Pour finir, un taux de pH égal à 7 signifie que votre eau est neutre.

Dans les régions calcaires, on préfèrera une eau légèrement acide tandis qu’une eau légèrement basique sera recommandée dans les régions non-calcaires. L’acidité de l’eau permet d’éliminer une partie du calcaire. Par conséquent, une eau acide dans une région non-calcaire risque de détériorer le liner de la piscine.

Quel est le pH idéal pour votre piscine ?

Dans les meilleures conditions, une eau de piscine doit être équilibrée ou légèrement basique. Ainsi, on admet que le taux de pH idéal est situé entre 7.2 et 7.4. Ainsi, un pH trop élevé ou trop bas n’est pas bon pour votre corps ni pour votre matériel.

Mais étant donné que sa valeur fluctue, de quoi dépend la valeur du pH ? En fait, celle-ci dépend principalement de l’activité humaine et extérieure.

Le dureté de l’eau, exprimée en TH (Titre Hydrotimétrique) est l’indicateur de la minéralisation de l’eau. En d’autres termes, la dureté représente la teneur en calcaire de votre eau de piscine. Celle-ci varie principalement en fonction de la région où vous vivez, les zones de montages par exemple, fournissent une eau particulièrement douce. Une eau trop douce, avec un taux inférieur à 10°F n’est pas meilleure pour la baignade, Il est possible de rehausser le taux de dureté en ajoutant du produit Th+ dans votre bassin.

Vous devez donc retenir que la fréquentation et les polluants extérieurs sont les principales causes de variation du pH d’une piscine.

Les risques d’un pH déséquilibré pour une piscine hors-sol

Nous venons de voir que de nombreux facteurs peuvent faire varier la valeur du pH de votre piscine, mais quels risques entraînent un pH mal équilibré ?

Premièrement, étant donné que votre eau n’est plus équilibrée, elle risque par conséquent de changer de couleur et de devenir verte. Rattraper une eau verte de piscine n’est parfois pas chose aisée mais cela reste possible grâce à un traitement choc.

Ensuite, le non-équilibre de l’eau de votre piscine a bien sur des conséquences sur votre matériel mais également sur vous. Se baigner dans une eau trop acide ou trop basique entraîne des irritations au niveau des yeux et de la peau.

Un pH trop élevé entraîne aussi une perte d’efficacité des produits désinfectants, qui provoque par conséquent la prolifération d’algues dans votre piscine hors-sol ainsi que l’apparition de dépôts de calcaire.

Enfin, un pH trop faible provoque une usure prématurée de l’ensemble de votre matériel, à commencer par le liner et le système de filtration de votre bassin. C’est pourquoi, nous insistons grandement sur l’importance de maintenir l’équilibre de l’eau de sa piscine.

Contrôler le pH de sa piscine

Pour connaître le taux de pH de votre eau, il sera nécessaire de réaliser une analyse de l’eau de votre piscine. De plus, afin d’éviter les mauvaises surprises, nous vous recommandons d’effectuer au moins une analyse par semaine en période de forte utilisation. Nous vous préconisons également d’effectuer un contrôle du pH et du TAC de la piscine après un violent orage ou une journée à la température anormale.

Pour réaliser vos analyses, plusieurs techniques existent :

Premièrement, vous pouvez vous servir d’un testeur de pH colorimétrique. Ces testeurs existent sous la forme de bandelettes test ou de liquides réactifs et fonctionnent sur le même principe. L’eau de la piscine réagit à un produit particulier, ce qui produit l’apparition d’une ou plusieurs couleurs sur le testeur. Grâce à une échelle de teintes inscrite la plupart du temps sur le flacon du testeur, vous pouvez déterminer le pH de votre eau.

Ensuite, vous pouvez également utiliser un pH-mètre électronique. Il vous suffit de plonger dans l’eau, d’attendre quelques secondes puis de lire le résultat sur l’écran. Cet appareil permet d’obtenir une mesure plus précise que les tests colorimétriques.

Bien entendu, l’analyse doit être réalisée avec minutie pour obtenir des résultats fiables, un non-respect des instructions faussera votre test. C’est pourquoi il est recommandé de faire son analyse au sec, en utilisant des produits valides tout en manipulant les tests avec précaution (sans les mouiller, les faire tomber etc). Les bandelettes de tests possèdent un délai de péremption, il est donc conseillé de les changer tous les ans.

Se lancer dans un traitement de l’eau sans l’avoir testée au préalable revient à essayer de soigner un patient sans connaître sa maladie. Par conséquent, réalisez votre test avant de traiter l’eau de votre piscine.

Corriger le pH dans votre piscine

Selon vos résultats, deux actions sont possibles : augmenter le pH de votre piscine ou diminuer le pH. Pour réajuster le taux, deux types de produit existent :

  • Le pH plus pour piscine est utile lorsque le pH est inférieur à 7, c’est-à-dire lorsque l’eau est trop acide.
  • Le pH moins pour piscine est quant à lui utile lorsque le pH est supérieur à 7.6, à savoir, quand l’eau est trop basique.

Ces produits sont souvent concentrés en agents actif, c’est pourquoi il convient de bien suivre les consignes d’emploi. De plus, il est conseillé d’ajouter seulement de petites doses puis de laissez agir durant quelques heures. Pour éviter une trop grande variation du pH, il est conseillé de diluer la poudre dans un arrosoir. Vous devrez ensuite verser la solution très lentement devant le refoulement de votre piscine avec la filtration en marche pour répandre le produit.
Si vous souhaitez gagner du temps et limiter vos interventions auprès de votre piscine, il existe également des solutions pour automatiser la régulation du pH. C’est le cas du régulateur de pH, un appareil qui combine une sonde ainsi qu’une pompe doseuse. La sonde se charge d’analyser en continu l’eau de votre bassin tandis que la pompe se charge d’injecter la dose de solution nécessaire pour maintenir le pH à la bonne valeur.

A lire aussi :
Entretien de ma piscine
Analyse de l'eau

Ces articles devraient vous interesser !